La Terrasse (suite)

Un évènement douloureux va survenir dans l’auberge. Jean Lafourcade va y être assassiné le 28/4/1822, il était âgé de 29 ans. Que s’est-il passé ? Comme tous les dimanches un bal était organisé dans une salle dépendant de l’auberge, un ménétrier avait été engagé pour jouer de la musique et faire danser les participants.
Le bal était privé et vers les six heures du soir le dénommé Alexandre Loubière s’y introduisit et dit au musicien d’arrêter la valse et de plutôt jouer une contredanse. Il se fit expulser de la salle par le fils de la propriétaire Jean Lafourcade, mais il revint plus tard avec des idées de vengeance. Mais laissons parler Martin Bousquet témoin de la scène.

« … qu’environ une demi-heure après arriva ledit Loubière armé d’un gros bâton … qu’étant arrivé dans la salle de bal il lança un coup de bâton sur le nommé Damestoy qui ne l’atteignit que sur le chapeau, qu’aussitôt le nommé Dordezon saisit Loubière pour le séparer, que Dordezon fut blessé au même instant d’un coup de couteau que ledit Loubière lui donna dans le bas-ventre …. Ledit Lafourcade s’avançant pressant Alexandre Loubière vers la porte, et il lui dit de se retirer, et ledit Alexandre lui donna un coup de couteau dans le bas ventre qu’aussitôt ledit Lafourcade portant une main sur la partie blessée s’en fut chez lui criant « Mon Dieu, mon Dieu … et qu’il mourut en un quart d’heure… »


Alexandre Loubière fut condamné par la cour d’assises des Landes le 20 juillet 1822 aux travaux forcés à perpétuité, il sauva sa tête car le jury ne reconnut pas la préméditation. Il fut exposé et flétri des lettres TP d’une empreinte avec un fer brûlant sur l’épaule droite. Il est mort au bagne de Rochefort le 18/7/1827.

Commentaires

Articles les plus consultés